AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» Irish cob
Ven 28 Déc - 22:44 par kiki

» Question...
Mar 13 Mar - 22:41 par El Tharas Oriental

» Les points de pression à Cheval
Mar 28 Fév - 20:21 par kiki

» Des cavaliers musiciens dans le coin ?
Mer 22 Fév - 23:26 par Le Specialiste

» Question forum
Lun 20 Fév - 19:39 par El Tharas Oriental

» Coup de Gueule
Sam 18 Fév - 23:59 par El Tharas Oriental

» Bonne Fete
Sam 18 Fév - 10:47 par El Tharas Oriental

» Sujet complètement en dehor du thème du forum !!!!
Ven 17 Fév - 15:44 par marylou010387

» El Tharas Oriental
Mer 15 Fév - 20:34 par El Tharas Oriental

Ceux qui commencent le plus de sujets
kiki
 
El Tharas Oriental
 
Vuorinen
 
marylou010387
 
b.blues
 
zeltyrax
 
Le Specialiste
 
Quibus
 
cindy
 
Les posteurs les plus actifs de la semaine

Partagez | 
 

 Sa vie de cheval

Aller en bas 
AuteurMessage
kiki
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 174
Age : 35
Localisation : Haute Saône 70
Date d'inscription : 18/06/2007

MessageSujet: Sa vie de cheval   Ven 27 Jan - 20:03

SA VIE DE CHEVAL

Grégaire, en liberté, sa vie est basée sur la hiérarchie, les amitiés, un exercice physique régulé.


Au box : son exercice est réglé par ses sorties (régulières ou pas) et il développe souvent des tics, il s'empâte, s'excite dès qu'il sort, s'enrhume au moindre courant d'air, tousse à cause de la poussière, ...

Afin d'éviter bien des désagréments, voici quelques conseils :

-donner du foin en plusieurs fois (3 fois par jour) (étalement des fibres dans le temps)
-privilégier la paille (propre !) contre l'ennui (grignotage peu calorique)
-retirer tous les jours la paille humide et les crottins (contre la pourriture de la fourchette)
-donner des céréales concassées ou floconnées (meilleure digestion)
-mettre la pierre à sel dans la mangeoire pour les gourmands (frein à l'ingestion trop rapide des céréales)
-eau tempérée à volonté
-mettre des fenêtres dans les box (clarté, lutte contre l'ennui)
-ouvrir l'écurie le jour
-mettre de la musique à heures régulières
-mettre un jouet (un ballon accroché à une corde, ...)
-sortir son cheval au pré ou paddock 1 heure par jour avec d'autres chevaux
-curer les pieds tous les jours

La liste n'est pas exhaustive mais si vous faites déjà ça, le cheval vous remerciera !

Au pré : Au printemps, dès les beaux jours, on est tenté de sortir les chevaux. (Et oui, les box, ça fatigue aussi les cavaliers !)

Attention à l'herbe trop riche ! Les chevaux sont sensibles, vous risquez les fourbures, les coliques, ...
Il faut passer par une période de transition.

Afin d'éviter bien des désagréments, voici quelques conseils :


-coupez l'herbe d'hiver et attendez 15 jours.
-divisez votre pré (en 2 minimum)
-sortez les chevaux par 1/2 journée sur une partie du pré en continuant l'alimentation classique (foin + céréales). Le cheval n'a pas grand chose à brouter mais son système digestif se réhabitue peu à peu à l'herbe fraîche. En même temps, il se dépense plus, l'équilibre est respecté.
-changez de quartier de pré tous les 7 à 10 jours. Il faut absolument éviter de mettre les chevaux dans un nouveau pré (non brouté depuis plus d'un mois). L'herbe serait trop riche et/ou en trop grande quantité, les chevaux ne mangeraient que leurs herbes préférées, puis finiraient par épuiser votre pré. La repousse serait alors très longue.
-Important : Il faut une zone d'ombre, de l'eau fraîche et propre et un bloc de sels.
Revenir en haut Aller en bas
http://chevauxpassion.1fr1.net
kiki
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 174
Age : 35
Localisation : Haute Saône 70
Date d'inscription : 18/06/2007

MessageSujet: Re: Sa vie de cheval   Ven 27 Jan - 20:33

Re: SA VIE DE CHEVAL

VIVRE AU PRE

Un nouveau cheval, on ne veut pas s'en séparer !

Si tu souhaites loger ta monture à proximité de chez toi, sois conscient qu'un jardin ne suffit pas à faire une pâture raisonnable.
On considère généralement qu’il faut pour un an un hectare par cheval (1 Ha = 10 000 m²) par année. Mettre ton compagnon dans un enclos trop petit le rendrait malheureux, car il lui faut de la place pour se dépenser !

De plus, n’oublie pas qu’il broutera l’herbe, et que dès les premières pluies, le sol se transformera vite en gadoue.
Les abords de la clôture, de sa cabane et du point d’eau deviennent alors impraticables… Et même par temps sec, le poids du cheval réparti sur ses quatre petits sabots fait que le gazon se crible de trous !

Bref, même si tu disposes d’un peu de terrain autour de ta maison, mieux vaut dès le départ décider d’une distinction marquée entre l’espace de vie des humains, et celui des équins.
Si tu tiens à ce que ton compagnon vive près de chez toi, et si cela est faisable, peut-être que des terrains alentours sont à louer : renseigne toi auprès des agriculteurs qui possèdent des vaches ou des moutons.

Aménager le terrain

Tu as réussi à trouver un pré ? C’est déjà une bonne nouvelle. Il va maintenant falloir l’aménager, et surtout l’entretenir très régulièrement.
Pour commencer, assure toi que le, ou encore mieux; les prés soient de taille suffisante.
Les chevaux vont y galoper, jouer dedans, ce qui demande tout de même de la place ! Il faut aussi s’assurer que l’herbe y pousse et qu’il n’est pas entièrement recouvert de broussailles.
Avant d’y installer les animaux, prévois un week-end de remise en état du terrain : ramassage des plastiques, ferrailles qui pourraient s’y trouver, et débroussaillage (attention aux outils, gyrobroyeur, faux et sécateurs, ça coupe !).
Pour te donner un aperçu, on considère que le cheval passe au moins 12 heures par jour à manger de l’herbe. Inévitablement, il se retrouvera à un moment sur la terre, puisque l’herbe d’un pré repousse moins vite qu’elle n’est consommée.
Pour limiter cela, tu peux prévoir plusieurs prés, ou en découper un très grand en plusieurs parties. Ainsi et tu changeras régulièrement les chevaux d’enclos : ils trouveront alors une herbe fraîche à manger, et laisseront à l’ancienne le temps de reverdir.

La clôture

Elle peut être en bois - c’est joli mais cela demande de l’entretien : peindre ou vernir, remplacer les morceaux qui s'abiment...
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Elle peut aussi être en plastique.

C’est la traditionnelle clôture électrique, qui présente l’avantage d’être déplaçable (sur des piquets en métal ou en plastique). Le plus important est qu’elle soit électrifiée correctement, sans quoi les chevaux auront vite fait de ne plus la respecter… et de sortir voir si l’herbe est plus verte ailleurs.
Ce qui est très dangereux, tant pour l’animal lui-même que pour les personnes qui circulent en voiture ! Pour ne pas causer d’accident et rester en bon terme avec les habitants voisins, assure toi tous les jours du bon état des fils. Un faux contact, une branche ou de l’herbe qui les touchent et le courant électrique ne circulera plus.
Pour t’assurer du bon fonctionnement, procure toi un testeur (voltmètre) : ce n’est pas cher et c’est très utile.
Bien entendu, la clôture doit être de hauteur adaptée aux équidés qui se trouvent à l’intérieur. Le mieux est de mettre deux rangées de ruban :[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] une à 1,10m, l’autre à 0,70m environ, pour des chevaux de taille normale.

De temps à autre, il va falloir couper l’herbe qui pousse sous les fils, afin qu’elle ne vienne pas se mettre en contact avec eux.
Petit conseil : évite le « fil à vaches » .[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] C’est un fil de fer électrifié que les chevaux ne voient pas toujours, et qui est parfois fixé à une hauteur insuffisante. Si ton pré est déjà clôturé de cette manière, ajoute une clôture électrique devant celle-ci.

On dit et répète aussi la dangerosité du fil barbelé :[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] de nombreux chevaux s’empêtrent dedans et finissent avec des tendons ou chairs sectionnés. C’est douloureux et il est évidemment préférable de l’éviter...même devenu INTERDIT par les services vétérinaires.

De même, attention au grillage à mouton [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien](« ursus »), constitué de nasses carrées en métal, car il arrive qu’un sabot malencontreux y reste coincé.

L’idéal reste donc la clôture électrique en ruban,[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] à condition qu’elle soit suffisamment tendue (pas de fils pendants) et convenablement entretenue ; c’est son petit inconvénient.
Concernant l’éléctrificateur à brancher dessus -c’est lui qui fournira le courant nécessaire- son coût d’achat initial peut être un peu élevé, alors prends garde à ne pas le laisser trop en évidence. Mets le si possible un peu en retrait, vers des buissons ou sous un seau. C’est une petite précaution pour éviter la tentation à des passants indélicats.
Ne le cache pas non plus dans des endroits impossibles ! Tu auras besoin d’y accéder fréquemment, pour l’éteindre et l’allumer quand les chevaux sortent du pré. Le garder aux abords de la porte du pré reste encore le plus pratique.

L'Abri [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

L'abri de prairie n’est pas obligatoire, d’autant plus que la plupart des races de chevaux vivant dans nos contrées résistent bien aux intempéries. Surtout quand il s’agit d’animaux déjà habitués à la vie en extérieur, qui sont un peu rustiques.

Néanmoins si tu comptes laisser ton cheval au pré toute l’année, il est plus sympathique de lui prévoir une petite cabane. Cela devient un vrai besoin par contre si ton pré ne comporte que peu d’arbres, dont ta monture aura besoin pour se protéger du froid comme des chaleurs. En plus, un petit bâtiment de ce type te sera très utile pour stocker un peu de matériel et du fourrage.

Si c’est toi qui te charges de la construction, prévois-le suffisamment grand pour que le cheval s’y sente bien. La taille d’un boxe (3x3 m en moyenne) est une bonne référence. Il existe aussi de nombreux modèles de préfabriqués en bois, qui sont esthétiques et pas forcément chers.

Avant d’entreprendre la moindre construction, assure-toi bien en mairie que tu es autorisé à le faire. Le dépôt d’une intention de construire, voire la demande d’un permis de construire peuvent être exigés selon le volume de la cabane.

Il n’est pas indispensable que l’abri soit entièrement clos. Tu peux choisir un modèle fermé sur trois côtés, qu’il faut alors positionner à l’opposée des vents dominants. Tu peux aussi opter pour une cabane de quatre murs avec une porte, qui pourra au besoin être utilisée comme boxe. C’est une solution utile à l’occasion, par exemple le jour où un cheval est malade ou doit être immobilisé.
Revenir en haut Aller en bas
http://chevauxpassion.1fr1.net
kiki
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 174
Age : 35
Localisation : Haute Saône 70
Date d'inscription : 18/06/2007

MessageSujet: Re: Sa vie de cheval   Sam 28 Jan - 23:57

Re: SA VIE DE CHEVAL
 
VIVRE AU BOX [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Tu construis les boxes chez toi, ou aménages un bâtiment inutilisé ?
C’est une bonne idée, et il faut prendre garde à respecter quelques considérations de base. Comme nous l’avons évoqué pour l’abri de pré, le boxe doit être à la taille du cheval. Une surface au sol minimale de 3x3 mètres est conseillée, avec une hauteur de plafond évitant au cheval de s’assommer quand il lève la tête brutalement, ou tente de se mettre debout.

La porte doit être assez large pour vous laisser passer tous les deux en même temps, sans qu’il ne t’écrase par maladresse.
Le mieux est d’installer une porte en deux parties. Un élément bas, suffisamment élevé pour que le cheval n’essaie pas de sauter par-dessus : il doit pouvoir sortir l’encolure et la tête avec facilité, sans risquer le torticolis.
Donc, si tu prends un poney ou un cheval de petite taille, veille à ce que l’ouverture ne soit pas trop haute pour lui. Cela le frustrerait de ne pas voir la source des bruits qu’il entend, et il n’aimerait pas non plus vivre dans la pénombre !
Pour être sûr de ton installation, tant au niveau des côtes que de la sécurité, renseigne toi auprès des fabricants de bâtiment adaptés, vendus en kits. Le matériel qu’ils fournissent est homologué, il est spécialement prévu pour cette utilisation et sera sans doute plus facile à mettre en place qu’un bricolage « fait maison ».


Il est impératif que la construction en question soit montée sur une dalle de béton.
On ne parle plus ici d’un abri de pré basique, dans lequel les animaux ne font que passer ou se reposer. Il s’agit de l’espace dans lequel ils passeront le plus clair de leur temps. Urines et crottins viendront se déposer sur le sol, d’où il faut pouvoir les évacuer, pour donner au cheval une hygiène de vie correcte.
Ce qui serait impossible sur un sol de terre, où tout finirait par former une litière pleine de boue. Les sabots du cheval risquent dans ce cas de pourrir, et il peut aussi attraper des maladies de peau.

Gérer seul son écurie à la maison est plus compliqué qu’il n’y parait. Il te faudra déjà chaque jour nettoyer la litière de ton cheval, en évacuant les déjections et en ajoutant de la paille fraîche. Une fois par semaine au moins, il faut vider entièrement les boxes, curer le sol et pailler à nouveau entièrement. Ce qui amène au problème suivant : il va te falloir stocker toute cette paille dans une grange ou un hangar, et surtout… le fumier ! Puis t’en débarrasser.
Comme chacun le sait, la litière de paille ainsi usagée est odorante. Le crottin, l’amoniaque des urines… on a beau aimer les chevaux, les voisins risquent de se plaindre des odeurs !


Malgré tout, si tu arrives à trouver des compromis satisfaisants à ces petits aléas, et que tu te sens chaque jour le courage de « faire les boxes », alors pourquoi pas ! Note bien toutefois qu’un cheval ne peut rester enfermé très longtemps. Il a besoin chaque jour de dépenser son énergie, à minima en étant lâché en liberté dans un paddock, et au mieux en faisant une petite séance de travail ou une promenade.

Une cour ou un jardin seraient trop étroits pour cela. Disposes-tu d’un petit bout de pré, d’un accès facile à des chemins de randonnée, si tu n’as pas de carrière ?

Dans ce cas de figure comme au pré, te voilà seul responsable de ton cheval, et de son alimentation. Afin de l’abreuver convenablement, installe-lui un abreuvoir automatique. Il faut surveille son bon fonctionnement et le nettoyer régulièrement, mais c’est encore la solution la plus efficace.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Si tu n’as pas accès à l’eau courante, il te faudra encore une fois recourir au remplissage d’un bac d’eau (par exemple une grande poubelle en plastique).

Il faut bien s’assurer que ce bac ne soit jamais vide, que le cheval ne s’amuse pas non plus à le renverser… et que des souris ne s’y sont pas noyées ! Ca arrive souvent, et le cheval ne boira pas une eau infectée, ou risquera d’y attraper des maladies.

En centre Equestre

La pension classique

Si tu montes dans un club hippique, tu connais probablement la formule de la pension.


Les « proprios » confient le cheval à un club, qui lui assure le gîte et le couvert. Parfois aussi une sortie au paddock, cela varie au cas par cas. Ainsi, la litière du cheval est entretenue chaque jour, on lui donne aussi deux à trois rations d’aliment et du fourrage à intervalles réguliers.


C’est très pratique pour le propriétaire, puisque tout ou presque est déjà prêt quand il arrive : il ne lui reste qu’à panser, faire les soins et monter. Bien évidemment, cela a un prix… qui peut là encore osciller du simple au triple selon les écuries et les prestations fournies. Grosso modo, la fourchette est de 250 à 500 euros par mois ; le loyer d’un petit appartement !


La demi-pension

Après, un éventail d’alternatives peut se trouver pour la pension en boxe. Car il s’agit d’un système contraignant pour le cheval, qui n’est pas conçu pour rester enfermé sans bouger 23 heures sur 24 ! Il est alors indispensable de venir s’en occuper chaque jour. Pas de problème, peut-être. Mais même les soirs où tu es fatigué où tu croules sous les devoirs, ou ceux que tu voudrais passer entre amis… Il n’est plus question de passer uniquement les mercredis et les samedis au centre équestre, cela se transforme en tâche quotidienne.
Et au moment de partir en vacances, il te faudra t’arranger avec un remplaçant. C’est pourquoi il n’est pas rare de voir se développer l’option de la demi-pension. Un cavalier paye la moitié de la pension du cheval, en échange de quoi le propriétaire et lui se répartissent les jours auxquels aller au club.
Evidemment, chacun préfère avoir les mercredis et les week-ends !
D’ailleurs, si tu ne te sens pas encore tout à fait prêt à assumer la responsabilité d’un cheval à toi tout seul, ou que tes parents doutent de ta capacité à garder ta motivation, commence par leur parler de ce système. Un des propriétaires de ton club cherche peut-être quelqu’un pour l’aider ; renseigne toi auprès de ton moniteur.
C’est un excellent moyen de se rendre compte du travail à faire, et de prouver que tu sauras t’y tenir. C’est en plus une très bonne occasion d’apprendre un tas de choses qui te seront précieuses lorsque tu achèteras ton propre cheval. On en apprend constamment !



Le cheval au pair

Un dernier système te permet de mettre gratuitement ton cheval au club, c’est celui du « pair ». Les dépenses de maréchal-ferrant, de vétérinaire si besoin sont prises en charge par le centre équestre, ce qui fait que tu n’as pratiquement rien à dépenser en plus. En échange, il faut prêter quelques heures par semaine le cheval, pour les cours des cavaliers du club.

C’est sûr, on a l’impression qu’il nous appartient un peu moins, mais au moins, tu as ton cheval ! L’aspect financier est souvent le plus gros frein à l’acquisition du noble animal. Cela représente effectivement un important budget tout au long de l’année ; parfois, il faut de petits sacrifices pour réaliser son rêve....
Revenir en haut Aller en bas
http://chevauxpassion.1fr1.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sa vie de cheval   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sa vie de cheval
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Salon du cheval .
» Photos Fer à Cheval - 18 Avril
» cheval argentin
» Hummer cheval....
» recherche cheval de chasse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Livre de bonne conduite :: Mieux les connaitre pour mieux servire-
Sauter vers: